Participez à notre prochain webinaire

Savoir Identifier, analyser et réduire le risque routier en entreprise

Lundi 27 septembre 2021 à 11h00

Formations éco-conduite en inter-entreprises

Nouvelle Route innove et crée l’évènement en proposant dès la rentrée de septembre 2021 un catalogue complet de dates de formation à l’éco-conduite en inter-entreprises sur l’ensemble du territoire national.

Vous pourrez ainsi inscrire vos salariés en individuel sur les villes les plus proches de leur lieu de travail.

Si vous souhaitez être prévenu dès sa mise en ligne, contactez-nous en utilisant le bouton ci-dessous.

Formation à l'éco conduite

Comprendre la formation éco-conduite

L'éco-conduite c'est quoi et c'est pour qui ?

L’éco-conduite est une technique de conduite d’un véhicule (véhicule léger, poids-lourd, etc) à moteur (thermique, hybride et électrique) qui a pour objectif principal de réduire les coûts des déplacements et les rejets polluants générés par ceux-ci. Écologique et Économique, l’éco-conduite agit sur ces deux notions en même temps.

L’éco-conduite s’adresse à toute personne – particulier et professionnel – qui conduit un véhicule à moteur, quel qu’il soit et qu’elle que soit l’énergie utilisée.

Comment éco-conduire ?

La technique principale de l’éco-conduite s’appuie sur une utilisation optimale du véhicule afin d’obtenir le meilleur rendement moteur, c’est à dire le meilleur rapport entre consommation d’énergie et puissance obtenue.

L’éco-conduite n’est pas une technique de conduite “lente et pépère” mais une technique active et dynamique pour laquelle le conducteur recherche, par exemple, en permanence le bon rapport de boite, celui qui apporte le meilleur rendement moteur.

Comment s'organise une formation éco-conduite ?

Apprendre l’éco-conduite, c’est pour un certain nombre de personnes remettre en cause certaines règles apprises durant l’apprentissage de la conduite, lors du passage du permis de conduire, surtout si celui-ci a déjà quelques années.

Par exemple, la règle des changements de rapports à 20 – 40 – 60 km à l’heure n’est plus de mise aujourd’hui en éco-conduite au vu de l’évolution des moteurs. L’éco-conduite recommande par exemple, sur quasiment la totalité des véhicules légers récents (moteurs à injection), de rouler en ville à 50 km/h en 4ème vitesse.

L’apprentissage des techniques passe par une séance de conduite au volant du véhicule et sur route ouverte durant laquelle le stagiaire teste différentes recommandations et constate les résultats obtenus.

L’analyse des résultats passe par la mesure de parcours comparés entre “conduite normale et habituelle” et “éco-conduite” à l’aide de matériels spécifiques reliés au véhicule.

Certaines recommandations peuvent paraître surprenantes et vont à l’encontre de pratiques habituelles. Une séance de formation pratique au volant est donc nécessaire pour apporter la preuve de la méthode. De même, la gestuelle de l’éco-conduite demande un certain temps de pratique afin de devenir habituelle, c’est pourquoi il est recommandé de mettre en œuvre les recommandations pendant environ 3 semaines afin de “changer les habitudes”.

En résumé

L’éco-conduite, conduite écologique et économique, permet de réduire sensiblement les coûts des déplacements routiers et l’accidentologie routière ainsi que les rejets polluants.

Son apprentissage mixe formation théorique en salle et formation pratique au volant d’un véhicule.

L’éco-conduite se pratique sur tous types de véhicules, quelles que soient les énergies utilisées.