L’adoption d’une conduite plus éco passe avant tout par l’application de certaines règles. Accessibles à tous, ces règles d’éco-conduite permettent de diminuer son empreinte carbone ainsi que la facture de carburant.

 

Quelles sont les règles de l’éco-conduite ? Nouvelle Route vous présente les 5 techniques principales pour devenir un éco-conducteur.

#1 Adoptez une conduite zen

Éco-conduire c’est avant tout respecter son véhicule et ne pas chercher à le pousser constamment à bout. Pour une conduite plus safe, plus économique et plus écologique, restez calme au volant.

 

Une conduite nerveuse peut augmenter votre consommation de carburant de 40%. Départs poussifs, passage des rapports brusques, accélérations spontanées…Toutes ces manœuvres ont un impact significatif sur votre consommation de carburant ainsi que sur la mécanique de votre véhicule.

 

La règle la plus importante quand on pratique l’éco-conduite est de rouler calmement et sereinement, et ce, même quand on rentre du travail et que l’on doit faire face à des bouchons….

 

L’ADEME (Agence de l’Environnement et de la Maîtrise de l’Environnement) conseille de passer à la vitesse supérieure dès que le véhicule atteint :

 

       les 2000 tours minute pour un moteur diesel

       les 2500 tours minute pour un moteur essence

#2 : Réduisez votre vitesse de 10 km/h

 

Les amateurs de vitesse et de sensations fortes au volant sont au courant : plus vous allez vite, plus le bolide consomme du carburant.

 

L’éco-conduite passe par une réduction de la vitesse. Ce point est surtout à appliquer lorsque vous êtes sur l’autoroute. Au lieu de rouler à 130 km/h, roulez à 120. En plus de réduire le risque d’avoir un accident, vous pouvez économiser jusqu’à 5L de carburant sur une distance de 500 km.

 

       Si vous roulez près de 5000 km par an, c’est l’équivalent d’un plein entier que vous pouvez mettre de côté.

       Si vous êtes une entreprise avec une flotte de véhicules, ce sont plusieurs centaines d’euros que vous pouvez réinvestir !

#3 : Ne surchargez pas votre véhicule

Cette règle d’éco-conduite s’applique aussi au cadre légal.

 

Un véhicule dont le PTAC (Poids Total Autorisé en Charge) est trop élevé a un impact direct sur la consommation de carburant et les émissions de CO2. En effet, si votre auto est surchargée, le moteur va devoir produire beaucoup plus d’efforts pour avancer.

 

Un poids supplémentaire de 100 kg équivaut à une consommation supplémentaire de 5% !

 

De la même façon, privilégiez le coffre ou la remorque à la galerie de toit. Cette dernière détériore l’aérodynamisme et réduit les performances du véhicule. Si vous avez une galerie sur le toit de votre automobile, pensez à la démonter lorsqu’elle est vide, vous pouvez économiser jusqu’à 1€ tous les 100 km.

 

#4 : Évitez la climatisation en ville

 

Lorsqu’il fait chaud, nombreux sont les conducteurs qui mettent la clim à fond sans se soucier de l’impact qu’elle peut avoir sur votre consommation de carburant et sur l’environnement.

 

C’est une règle d’éco-conduite importante :en ville, n’utilisez pas la clim. Ouvrez plutôt les fenêtres. Inversement, sur l’autoroute, il est préférable d’enclencher la climatisation.

#5 : Entretenez votre véhicule

 

L’éco-conduite commence avant de prendre la route. Un véhicule bien entretenu réduit de 25% sa consommation en carburant. Pression des pneus, mécanique (moteurs, embrayage, boîte de vitesse…), transmissions pensez à faire un check up régulier de votre voiture, camion, moto ou autre véhicule motorisé.